Envie d'apprendre ?

Nous contacter

Les relatifs

I. Principes à retenir

Revoir la fiche A2 sur ce sujet les relatifs

 

II. Autres relatifs

when et why deviennent des relatifs, dans les expressions comme : the day when, the reason why :

- The day when I was born… = Le jour où je suis né(e)…
- The reason why I came… = La raison pour laquelle je suis venu(e)…

 

Ces deux relatifs, comme ceux qui ne sont pas sujets ou complément de nom à caractère possessif (génitif), peuvent aussi être "effacés" et remplacés par le relatifs Ø :

 

- he day Ø I was born… T
- The reason Ø I came…

 

III. Choisir entre un relatif en wh- (who, which) et that

Le remplacement d'un relatif comme who / whom et which par that dépend de la situation de communication et de ce que le locuteur veut vraiment dire.

 

Les relatifs en wh- ayant pour origine des mots interrogatifs, ils servent, quand ils deviennent relatifs à introduire la réponse à une question qui aurait pu être posée par l'interlocuteur : en d'autres termes le locuteur qui choisit un relatif en wh- plutôt que that considère l'interlocuteur comme ignorant de l'information que la relative va lui apporter :

 

- He's the man whom I mentioned yesterday est en fait la réponse à la question who is this man? Et
- I bought the car which my wife preferred répond à la question which car did you buy?

 

● Si le locuteur estime que l'interlocuteur est déjà au courant de l'information qu'apporte la relative (ou s'il estime qu'il devrait l'être), c'est that qu'il choisira :

 

- He's the man that I mentioned yesterday. (1) = C'est l'homme dont j'ai parlé hier.
- I bought the car that my wife preferred. (2) = J'ai acheté la voiture qui plaisait le plus à ma femme.

 

● Il y a donc dans l'emploi de that une prise à témoin ou un rappel (plus ou moins conscient) de la part du locuteur en direction de l'interlocuteur :

(1) = alors, tu ne te rappelles déjà plus ce que je t'ai dit ?
(2) = comme tu t'en doutes, c'est ma femme qui prend les décisions.

 

Ce choix crée parfois un effet de sens de familiarité.
Notez que dans ces deux cas, that peut être "effacé" et remplacé par le relatif Ø.

 

On peut symboliser le choix wh-/that de la façon suivante :
- Wh- = = l'information inconnue de l'interlocuteur va suivre.
- That = l'information qui suit est supposée connue (ou ne pas surprendre l'interlocuteur).

 

VI. Les relatifs "doubles"

Les relatifs français "ce qui"," ce que", "ce dont" sont appelés "relatifs doubles" ou "relatifs démonstratifs". Leur forme dépend de la fonction du relatifs : sujet, COD, COI. Ils servent soit à annoncer ce qui va suivre (1) soit à renvoyer à ce qui précède (2) :

 

1. Ce qui me fait le plus peur, ce sont les araignées. →
1. Ce que je déteste le plus, ce sont les araignées. →
1. Ce dont tu peux être sûr, c'est que je déteste les araignées. →
2. La pièce était pleine d'araignées, ce qui m'a glacé les sangs.
2. La pièce était pleine d'araignées, ce que je n'ai pu supporter.
2. La pièce était pleine d'araignées, ce dont je me souviendrai toute ma vie !

 

En anglais cette distinction est faite par les relatifs what et which dont la forme ne change pas, quelle que soit leur fonction. What annonce, which rappelle.

 

1. What frightens me most are spiders.
1. What I am most afraid of are spiders.
1. What you can be sure of is that I hate spiders.
2. The room was full of spiders, which frightened me to death.
2. The room was full of spiders, which I couldn't bear.
2. The room was full of spiders, which I will remember all my life.

 

Le "jeu" de what et which peut être symbolisé de la façon suivante :
- What = information va suivre ;
- Which = l'information est reprise (pour éventuellement ajouter une précision).

 

V. Traduction de "dont"

Voir fiche : traduction du relatif "dont"

 

VI. Ponctuation des relatives

Voir fiche : quelques règles d'orthographe

 

 

 

 

Exercices : les relatifs