Formation CPF d'anglais, soldes d'été +50% de cours offerts avec le code : EDUCASOLDES50 !

J'en profite

L'inversion

 

I. A LA FORME INTERROGATIVE

 

(voir fiches sur les mots interrogatifs).

 

L'ordre syntaxique traditionnel sujet + verbe est inversé en anglais dans plusieurs cas.

 

En fait il faut le plus souvent parler d'inversion auxiliaire/sujet.

 

La plupart du temps le français n'emploie pas d'inversion dans les cas rencontrés dans les formes affirmatives anglaises.

 

When did you last read a really good book? (= Quand avez-vous lu un vraiment bon livre pour la dernière fois?)

What on earth is she doing? (= Mais que diable fait-elle donc ?)

Have you finished yet? (= En avez-vous terminé ?)

Could you please tell me when your train leaves? (= Pourriez-vous me dire quand votre train part / part votre train ?)

 

Exception : cas de l'interrogatif sujet :

 

Who did this? (= Qui a fait ça ?)

What exactly caused all this damage? (= Qu'est-ce qui a causé tout ces dégâts exactement ?)

Which of the twin sisters killed her husband? (= Laquelle des deux jumelles a tué son mari ?)

 

II. A LA FORME INTERRO-NÉGATIVE.

 

Didn't you say you had seen her the day before she disappeared? (= N'aviez-vous pas dit l'avoir vue la veille de sa disparition ?)

Why won't you join us? (= Pourquoi ne voulez-vous pas vous joindre à nous ?)

 

III. A LA FORME AFFIRMATIVE …

 

… l'inversion verbe/sujet est obligatoire dans un certain nombre de cas :

 

♦ Quand une phrase commence par un adverbe négatif :

 

Never would I say such a thing in public! (= Jamais je ne dirais une chose pareille en public !).

Not only does she play the violin wonderfully, but she is an accomplished scientist too. (= Non seulement elle joue divinement du violon, mais c'est aussi une scientifique accomplie.)

No sooner had she opened her mouth than the audience started to boo. (= Elle n'avait pas plus tôt ouvert la bouche que la salle commença à la siffler.)

 

Attention cette règle ne s’applique pas quand l’énoncé commence par un pronom indéfini. (No one, nobody…)

 

♦ Quand une phrase commence par un mot ou un groupe de mots à caractère négatif ou restrictif :

 

Hardly had she opened her mouth when there came a loud offensive remark from the back of the theater. (= A peine avait-elle ouvert la bouche que quelqu'un au fond de la salle lança un quolibet très désobligeant.)*

 

*Notez la similitude des syntaxes dans les deux langues ici.

 

Only when the hail stones started to fall did she understand she should have heeded our advice and remained home. (= Ce n'est que lorsque les grêlons commencèrent à tomber qu'elle comprit qu'elle aurait dû suivre notre conseil et rester à la maison.)

 

Not once, on no account, little, rarely, seldom font partie de ces mots à caractère négatif ou privatif qui déclenchent l'inversion verbe/sujet.

 

♦ Dans les cas de renvoi à des paroles déjà prononcées :

 

I don't trust politicians, neither does my family. (= Je n'ai pas confiance en les politiques et ma famille non plus.)

I loathe politicians, so does my family. (= Je déteste les politiques et ma famille aussi.)

I never go to football games, nor do I watch them on TV. (= Je ne vais jamais voir les matchs de foot, et je ne les regarde pas non plus à la télévision.)

 

♦ Derrière certains adverbes impliquant une relation logique :

 

Exemple avec l'adverbe thus :

 

Thus ended the novel. (= « Lloyd a sacrifié sa vie pour qu'Igraine et toi puissiez vivre. N'oublie jamais cela. » Ainsi se terminait le roman.)

"Lloyd died so that you and Igraine could live. Don't you ever forget that." Thus did the novelist end his tale. (= « Lloyd a sacrifié sa vie pour qu'Igraine et toi puissiez vivre. N'oublie jamais cela. » C'est ainsi que le romancier termina son histoire.)

 

♦ Dans les subordonnées de condition dans lesquelles if a été effacé :

 

Had I known it was going to hail, I would have remained at home. (= Si j’avais su qu’il grêlerait, je serais resté(e) à la maison.)

Should you happen to run across him, please remind him he owes me money. (= Si par hasard, il t’arrive de le rencontrer, rappelle-lui, s’il te plaît, qu’il me doit de l’argent.)

 

♦ Lors de l'utilisation des tags : voir fiche sur les tags. (A2/B1).

 

♦ Enoncés commençant par une tournure exclamative en so ou such :

 

So angry was he that he could hardly utter a word. (= Il ne pouvait articuler un seul mot, tant il était furieux.)

Such was his happiness that he couldn't contain the tears. (= Son bonheur fut tel qu'il ne put contenir ses larmes.)

 

♦ Autres adverbes et tournures déclenchant une inversion. Observez les exemples suivants :

 

In vain/vainly did I try to talk her out of it. (= C'est en vain que j'ai essayé de l'en dissuader.)

Well do I remember her! Never in my life had I seen such a beautiful creature. (= Si je me souviens d'elle ? Et comment ! De ma vie, je n'avais vu une aussi belle créature.)

On the sideboard stood a collection of crystal decanters. (= Sur le buffet trônait une collection de carafes en cristal.)

On and on went the monotonous sermon. (= Le lancinant sermon n'en finissait pas.)

"Over my dead body", was his answer. (= « Pour ça il faudra me tuer », répondit-il.)

Unfathomable was his sadness when he heard the news. (= En apprenant la nouvelle il plongea dans une tristesse insondable.)

Here comes the president. (= Et voici venir le président.)

There go my hopes. (= Et voilà mes espoirs qui s'envolent.)

 

♦ Forme d'insistance familière :

 

And a courageous decision she took, did Maggie. (= Et ce fut une décision courageuse que Maggie prit / que celle prise par Maggie.)

 

IV. L'INVERSION EN FRANÇAIS

 

Attention contrairement aux cas suivants dans lesquels le français utilise souvent une inversion verbe/sujet, l'anglais maintient la syntaxe affirmative normale sujet + verbe :

 

♦ Bien que non systématique, l'inversion est courante dans les subordonnées relatives et au discours indirect :

 

I could not make out what the crowd of demonstrators was chanting. Je ne pouvais distinguer clairement les slogans que la foule des manifestants scandait / que scandait la foule des manifestants.

No one could tell me where the station was. Personne ne put me dire où se trouvait la gare / où la gare se trouvait.

He could not remember at what time the accident had happened. Il ne se souvenait plus de l'heure à laquelle s'était produit l'accident / l'accident s'était produit.

 

♦ Il en est parfois de même derrière les verbes de perception :

 

She saw the towers collapse like a house of cards. Elle a vu s'écrouler les tours tel un château de cartes / les tours s'écrouler…

She didn't hear the alarm ring. Elle n'a pas entendu sonner le réveil / le réveil sonner.

 

♦ Et dans les structures causatives :

 

His speech made everyone cry. Son discours a fait pleurer tout le monde.

 

♦ Le cas de "peut-être" et de "ainsi" :

 

Maybe he does it on purpose. Peut-être le fait-il exprès.

Thus he won his bet / Thus did he win his bet. Ainsi gagna-t-il son pari.

 

♦ Mise en doute et/ou tournure exclamative : "aussi"

 

As intelligent as he may be, he will be obliged to do some cramming if he wants to pass that exam! Aussi intelligent soit-il, il n'échappera pas au bachotage s'il veut réussir cet examen.

 

♦ Cas des verbes suivant le discours direct : say, shout, answer, ask, laugh, yell, inquire, mock, joke, order, command, suggest, offer, etc…

 

"Come here at once!" he ordered. (= « Venez ici tout de suite », ordonna-t-il.)

 

Notez la différence entre l'anglais et le français.

 

Une tournure comme :

 

"We rule that he be executed", said the king.

 

est considérée comme très littéraire voir archaïque.

 

Conclusion : on aura remarqué que dans les deux langues l’utilisation de l’inversion verbe/sujet est le plus souvent le résultat de la volonté de produire un effet de style ou du désir de l’énonciateur de créer un effet d’emphase.

 

 

 

Dans cette fiche, vous trouverez les différents cas d'inversion sujet/verbe en anglais. Le cours sur le préterit modal est du même niveau (B2\C2). À savoir que des cours particuliers d'anglais en ligne sont rendus disponibles par la société Educastream.

 

 

 

Exercices : "L'inversion"