Ce cours sur les auxiliaires modaux est destiné aux personnes de niveau indépendant (B2) de même que le cours "Rappel sur les valeurs des modeaux". Educastream propose aussi des cours de maths en ligne.

Ce cours sur les auxiliaires modaux est destiné aux personnes de niveau indépendant (B2) de même que le cours "Rappel sur les valeurs des modeaux". Educastream propose aussi des cours de maths en ligne.

Can et May


Sommaire Capacité/incapacité
La grammaire anglaise niveau B2 (indépendant)
Be able to niveau B2 (indépendant)






  CAN & MAY

Relire la fiche concernant les valeurs des modaux fiche B1.

CAN

Rappel : contrairement à ses équivalents français ("pouvoir") et allemand ("können"), can ne se conjugue pas, caractéristique qu'il partage avec les autres modaux anglais. Nous avons expliqué ce phénomène dans la fiche modaux (1) et l'animation qui l'accompagne. Par contre, il est, comme eux, suivi la forme la plus simple de l'infinitif (base verbale).

Can indique que l'action considérée est dans le domaine du possible, ce qui ne veut pas dire qu'elle est ou sera réalisée. Tout dépend de la nature du sujet grammatical  et de la notion ou des commentaires que l'énonciateur veut faire passer !

Récapitulation des valeurs de can
:

-capacité (du sujet) : ce qui permet à l'énonciateur quelques commentaires du genre :

•    Mike can't drive, the last time he took me to the station he nearly got us killed.
Ou bien :

•    Good Heavens, you can play the harp like an angel in paradise!
(On voit bien dans ces deux exemples que tout dépend de la nature et des capacités intrinsèques du sujet).

-possibilité ou impossibilité (que l'action de fasse) :

•    A tornado can lift a building into the air.
•    That can't be!

-autorisation ou interdiction :

•    You can't say that!
•    At this Mexican restaurant, you can dance on the tables!
•    Can I test-drive your new car?
       En anglais (moderne) la demande de permission se fait plus souvent avec can qu'avec may, ce dernier toujours  considéré comme plus poli (en fait la réalisation de la relation établie avec may est moins probable (moins évidente?) que celle établie avec can.

Rappel "idiomatique"
L'anglais emploie le modal can devant les verbes de perception, quelle que soit la forme (affirmative, interrogative, négative, interro-gégative).
•    Can you see that sail over there?
•    Can't you smell anything burning?
•    I can't hear a thing! Turn the stereo down!
•    They can see everything you do in the store with these CCTV cameras.

MAY

Soyons clairs :

Si l'énonciateur de 16 ans demande :

•    Dad, may I take your brand new Ferrari tonight?
c'est qu'il sait pertinemment qu'il y a une certaine incompatibilité naturelle entre l'âge et l'expérience du conducteur et le type de véhicule qu'il envisage de conduire.
La même idée de manque de compatibilité naturelle entre sujet et prédicat se retrouve dans l'emploi assertif (certitude) de l'énonciateur qui dit à sa petite amie :
•    You know what? I may use Dad's Ferrari to go to Prom tonight.  

La même idée de "ça ne va pas de soi" se retrouve dans l'emploi de may dit de "concession", qui relève du commentaire bien plus que de la mise en doute :
•    Your dad may be a very cool father, but I doubt he'll let you drive that kind of car. (= Ton père est peut-être un père très "in" mais je doute qu'il te laisse conduire ce type d'engin).
Ici l'énonciatrice ne remet pas en doute la paternité, ni le fait d'ailleurs que le père soit très "cool", mais le fait qu'il y a un long chemin à parcourir entre être un parent compréhensif et le fait de se montrer irresponsable …
On comprend aisément pourquoi on ne rencontre pas cet emploi à la forme interrogative.

Aux formes interrogative et négative, les valeurs de may énoncées ci-dessus restent valables.
•    It may not rain after all.

Mais on trouvera plus couramment :

•    Do you think he may come after all? *
que :
•    ?  May he come after all?
Notons que dans les deux cas you think /may et may renvoient à l'avis du co-énonciateur.
(Le signe ? devant un énoncé symbolise le fait qu'on se pose une question sur la recevabilité de l'énoncé, mais pas forcément sur sa "grammaticalité" = correction grammaticale).
*Notez la différence de sens avec :

•    Do you think he will come after all?

Noter l'emploi "idiomatique" de may pour traduire l'impératif ou le subjonctif français dans les contextes
de souhait :

•    May you live forever! (= Puissiez-vous vivre éternellement !).
Le manque de lien naturel entre le sujet (humain) et l'éternité est ici très clair. Noter comment le français rend à nouveau ce manque d'inhérence.

Récapitulation des valeurs de may :


- l'énonciateur envisage les chances de réalisation de l'action (= il se peut que) ;
- l'énonciateur autorise ou interdit, ou demande la permission ;
- l'énonciateur commente la situation ou donne un conseil.

Exercices : les auxiliaires modaux, can et may