Educastream dispense des cours d'anglais à distance ainsi que des cours de Maths. Dans cette fiche sont étudiés les auxiliaires modaux should & could. N' hésitez pas à consulter la fiche "Modal+have+participe passé" du même niveau (B2).

Educastream dispense des cours d'anglais à distance ainsi que des cours de Maths. Dans cette fiche sont étudiés les auxiliaires modaux should & could. N' hésitez pas à consulter la fiche "Modal+have+participe passé" du même niveau (B2).

Should et would


Sommaire Conseiller
La grammaire anglaise niveau B2 (indépendant)
Might&could niveau B2 (indépendant)
Substitut des modaux 2 niveau B2 (indépendant)





 
Should & Would  


REMARQUES PRELIMINAIRES

Relire la fiche générale concernant les modaux et la fiche B1.


Il est dangereux de considérer ces deux auxiliaires (comme on le fait souvent de façon traditionnelle et scolaire) comme deux "auxiliaires du conditionnel".
Continuer de considérer ces deux modaux comme des "auxiliaires du conditionnel", c'est s'interdire d'accéder au sens de leurs multiples emplois et valeurs et ce d'autant plus que les traductions françaises de ces modaux sont loin de contenir toujours des formes du conditionnel.

Il convient, en permanence, de garder à l'esprit que
should et would sont les formes passées de shall et will.

Bien retenir aussi que le passé anglais (prétérit), comme l'imparfait en français, fait référence tantôt à ce qui est révolu (passé chronologique, les événements sont placés avant le point P, présent, moment de parole), tantôt à ce qui est du domaine de l'irréel.

(Voir fiche sur le prétérit dit "modal").


SHOULD

Should, comme tous les modaux, est utilisé par l'énonciateur dans deux types de situations.

1. L'énonciateur essaie d'agir sur le sujet.

On retrouve ici une des valeurs de shall, mais atténuée par la forme passée : le commandement ou l'obligation se transforment en conseil, et l'interdiction en reproche.
•   
You should really tell her. (= Vous devriez le lui dire).
•    You shouldn't speak to your mother like that. (= Tu ne devrais pas parler à ta mère sur ce ton).
L'idée de volonté de l'énonciateur est bien présente dans ce
should : celui qui donne un conseil ou émet un reproche a bien un but, une intention, une "idée derrière la tête".
Notez l'emploi du conditionnel (présent) dans les traductions françaises de ce type d'énoncés. Et notez aussi que ces emplois du "conditionnel" ne renvoient à aucune condition, ni à une action "soumise à une condition".
Notez enfin que les terminaisons du conditionnel présent sont les mêmes que celles de l'imparfait. Nous y revenons sur la fiche traitant
du prétérit modal.

2. L'énonciateur envisage les chances de réalisation de l'action ou la commente.

•   
If by any chance you should meet him, don't forget to remind them that they have a debt to me. (= Si par hasard vous les rencontriez, n'oubliez pas de leur rappeler qu'ils me sont redevables).
•   
Please, don't tailgate that car lest you should ram into it if it stopped abruptly. (= S'il vous plaît, ne collez pas cette voiture, de crainte que vous ne la tamponniez si elle s'arrêtait brusquement).
•    "Real men don't read poetry—and God forbid they should ever write it!" (= Les vrais hommes/ les hommes dignes de ce nom ne lisent pas de poésie – et que Dieu les empêche de n'en jamais écrire!)
•    Everything should go as planed, don't worry. (= Tout devrait se passer comme prévu, ne vous inquiétez pas).
Dans ces emplois la traduction de should entraîne le conditionnel ou le subjonctif.
Par contre, lorsque le commentaire est évident should ne sera traduit que par un subjonctif.
•    I find it strange that you should say that. (= Je trouve bizarre que vous disiez une chose pareille).
•   
Don't feel ashamed. It's only natural that even you, a grown man, should cry in such a situation. (= N'ayez pas honte. Il est naturel que même vous, un homme adulte, pleuriez dans une situation telle que celle-ci).

3. Emplois "idiomatiques".

Should
apparaît dans des énoncés qu'il est plus difficile de classer :

•   
I should think so. (= Oui, c'est ce que je pense).
•    I should say so. (= Je dirais que oui).


WOULD

On retrouve avec would les valeurs étudiées lors de la réflexion sur will.

1. L'énonciateur parle des caractéristiques du sujet, de ses habitudes et/ou les commente.


C'est l'emploi que les grammaires scolaires appellent "fréquentatif", étiquette qui n'aide pas vraiment à la compréhension du message passé.
Would dans ce cas de figure est le plus souvent traduit par l'imparfait.
Le degré d'intervention du commentaire de l'énonciateur est souvent marqué par l'insistance placée sur would. Le ton du commentaire indique s'il est favorable, défavorable, amusé, agacé, etc …).

La contraction de
would en 'd indique souvent qu'on se contente de parler sans commenter :

•    He'd read himself to sleep till the wee hours of the morning. (= Il lisait jusqu'au petit matin jusqu'à ce que le sommeil le gagne).

Plus l'accentuation de
would est forte et plus présent est le commentaire :

•   
Do you know who killed my aunt, Inspector? (= Savez-vous qui a tué ma tante, inspecteur?)
•    If anyone knows, I think you would, Doctor. (= Si quelqu'un le sait, je crois que ce serait bien vous, docteur).
•    Can you believe this, Marge? This detective implied I knew who killed Aunt Elizabeth. (= Tu ne va pas me croire, Marge. Cet inspecteur a laissé entendre que je savais qui avait tué tante Elisabeth).
•    Uh! That man? He would of course. (= Hein? Ce type-là? Ça ne m'étonne pas de lui.)

Idée de volonté, d'intention.
Would peut se révéler ambigu dans ce type d'énoncé :

•   
Try as I did to persuade her, she wouldn't come. (= J'ai eu beau essayer de la persuader, elle n'a pas voulu venir).
L'ajout de Try as I did ici, lève totalement l'ambiguïté.
Cette ambiguïté est la même qu'avec won't, mais n'existe qu'à la forme négative.

Seule l'idée de volonté est présente dans les énoncés comme les suivants :


•   
Would you rather go tonight? (= Tu préfèrerais partir ce soir?).
•    She would like you to call her asap. (Elle voudrait que vous l'appeliez aussi tôt que possible).
Il est clair ici qu'on n'est pas dans un contexte de passé chronologique. Le français traduit d'ailleurs avec le présent du conditionnel.

On retrouve l'idée d'intention et celle de conseil, voire de menace dans :


•   
I wouldn't do that (if I were you). (= Je ne ferais pas ça (si j'étais vous)).
Dans l'exemple ci-dessus, on n'est pas loin de : You shouldn't do that.

Intention soumise à une condition :


•   
If I won a million bucks, I'd / would stop working immediately. (= Si je gagnais un million de dollars, je m'arrêterais immédiatement de travailler).

2. Certitude de l'énonciateur :


•   
He said he knew she wouldn't come. (= Il a dit qu'il savait qu'elle ne viendrait pas).
•    If he won a million bucks, I know what he would do. (= Je sais ce qu'il ferait s'il gagnait un million de dollars).

Exercices : les auxiliaires modaux, would et should