Avec Educastream apprendre l'anglais en ligne devient un plaisir.Les structures causatives sont ici explicitées et, grâce à ce cours, il devient possible de saisir le sens d'expressions idiomatiques. Le niveau nécessaire à la bonne compréhension de ce cours, ainsi que celui sur les récaputilatifs, est B2.

Les structures causatives : MAKE

 
 
Sommaire les structures causatives

Make niveau B1 (débutant)
Make niveau B2 (intermédiaire)

 
 

 


 
Faire faire avec MAKE

 

 

 


 

Causalité au passif.

Notez ce qui se passe quand une structure active de causalité en "make" est employée au passif :
·    Enoncé actif :
When we got to the Russian border in January 1988, they made us open our suitcases and our pockets. Then the car was searched through.
·    Enoncé passif (qui suppose une certaine résistance initiale de la part du second sujet (us) : When we got to the Russian border in January 1988, we were made to open our suitcases and (to) empty our pockets. Then the car was searched through.

Ce dernier énoncé montre bien que les structures en "make" peuvent être utilisées à tous les temps et toutes les formes verbales.
Notez l'absence d'agent dans le second exemple, ce qui crée l'effet de sens que we devient alors plus "actif" (mais contre sa volonté) que dans le premier cas !

Comment expliquer l'apparition de l'opérateur to ?

Comme on peut le voir démontré dans la fiche TO, lorsque ce mot est un opérateur (et non une préposition), il indique la présence d'un sujet (très actif!) à sa gauche, même si celui-ci n'est pas explicitement mentionné. La conséquence est un effet de sens indiquant que ledit sujet, dans le cas des structures causatives, devient, sous la contrainte, plus "actif" que dans la structure active originelle. Ce qui peut paraître paradoxal, mais seulement avant réflexion… Dans l'exemple ci-dessus, la situation est claire : après un moment de résistance aux injonctions des autorités, les visiteurs ont été obligés de s'exécuter (pas de jeu de mots intentionnel) et de se "remuer" pour éviter des conséquences prévisibles …

Causalité et forme réfléchie

Les expressions comme "se faire élire", "se faire entendre", "se faire respecter", etc, donnent les structures anglaises suivantes où le premier sujet est à la fois actif et passif puisque le résultat de son activité se retourne sur lui :
You should make yourself respected. (Tu devrais te faire respecter).
I think I ought to make myself heard, first of all. (Je pense que je devrais commencer par me faire entendre).
Comme souvent les formes réfléchies françaises se traduisent par des formes passivées dont l'agent est rarement précisé.


Avec Educastream apprendre l'anglais en ligne devient un plaisir.Les structures causatives sont ici explicitées et, grâce à ce cours, il devient possible de saisir le sens d'expressions idiomatiques. Le niveau nécessaire à la bonne compréhension de ce cours, ainsi que celui sur les récaputilatifs, est B2.

Une difficulte? Nous t’offrons 30 mn avec un prof en visio ! (+500 000 eleves progressent chaque mois avec Educastream)