Académie de Créteil - 20 mars 2008

Convention de partenariat signée entre l’Académie de Créteil et Educastream !

Présentation des visioconférences Educastream et signature d’une convention de coopération


On a parlé avec Londres…


Jeudi 20 mars, le recteur Jean-Michel Blanquer et les responsables pédagogiques de l’académie et de la municipalité, qui ont contribué à mettre en place le projet, se sont déplacés à l’école Danton de Montreuil pour voir en « live » un cours d’anglais en visioconférence. C’est la troisième fois ce jour-là que les 27 élèves de cette classe de CM1 conversent avec une intervenante native et résidant à Londres, par le biais d’un ordinateur, d’un grand écran et de micros.

La visioconférence se déroule intégralement dans la langue étrangère.

La professeure d'anglais, Mme Derras, accompagne mais ne traduit jamais.

Cette expérimentation s’inscrit dans le cadre d’un plan inédit lancé par le ministre Xavier Darcos portant sur le soutien à l’apprentissage de l’anglais dès l’école élémentaire : équiper

1 000 écoles en visioconférences à la rentrée 2008. De plus, au niveau du Rectorat, elle rejoint une des grandes orientations définies dans le projet académique : développer l’utilisation des Technologies de l’Information et de la communication appliquées à l’Enseignement (TICE) pour favoriser la réussite des élèves.

Grâce au dispositif, les élèves peuvent s’imprègner de la langue et de l’accent natif. La séance capte totalement l’attention des enfants, qui se concentrent et participent. Même si certains semblent encore un peu intimidés, le caractère novateur du dispositif les emballe totalement.

C’est un « oui » unanime qui retentit quand le recteur demande aux élèves s’ils ont envie de continuer l’expérience. L’institutrice Mme Berland, pour l’instant épaulée par la professeur d’anglais, se familiarise aussi progressivement avec ce nouveau mode pédagogique. Cette expérience va justement lui permettre de progresser dans l’enseignement de l’anglais. L’objectif est qu’elèves comme enseignants en retirent un bénéfice pédagogique.

Outre l’enthousiasme immédiat que cette nouvelle approche suscite, l’expérimentation a permis de constater que le contenu et l’approche de ce dispositif sont encore à perfectionner pour en tirer les meilleurs bénéfices pédagogiques. Chacun est invité à apporter sa pierre à l’édifice. La directrice de l’école Chantal Belliot apporte déjà quelques pistes de réflexion : « J’aimerais que l’année prochaine on puisse être associés au choix des thèmes enseignés à travers ces cours audiovisuels, qui sont pour l’instant délivrés clés en main. Il faudrait un système souple qui nous permette de travailler en lien avec le projet de l’école et de la classe. »

Monsieur le recteur a lui-même émis spontanément des suggestions comme celle de trouver une interaction entre les visioconférences et l’application Cartable en ligne, qui pourrait permettre dans l’avenir de se repasser ces leçons modernes à la maison.

Signature d’une convention entre l’académie et Educastream

A l’occasion de cette rencontre, le partenariat amorcé pour cette première phase entre le rectorat de Créteil et Educastream a été formalisé par la signature d’une convention (ci-dessous : Jean-Michel Blanquer, à droite, et le président d’Educastream M. Petrigniani).

Suite à l’appel d’offre "1 000 visioconférences" lancé par le ministère de l’Education nationale en novembre 2007, la société Educastream a déjà reçu le soutien des académies de Versailles, Reims et Dijon. Le président de la société a renouvellé son engagement afin que les services soient en phase avec l’objectif d’extension du dispositif à la rentrée prochaine.

Douze écoles sont pour l’instant concernées :

- l’école Danton, à Montreuil, en Seine-Saint-Denis

- l’école primaire Alain, à Meaux, en Seine-et-Marne

- l’école Charles Digeon, à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne

- l’école primaire Paul Langevin, à Villepinte, en Seine-Saint-Denis

- l’école Pasteur, à Brie-Comte-Robert, en Seine-et-Marne

- l’école élémentaire de Maison Rouge, en Seine-et-Marne

- l’école des Ormeaux, à Montereau, en Seine-et-Marne

- l’école Beuve et Gantier, à Vaux-le-Pénil, en Seine-et-Marne

- l’école Alexandre Dumas, à Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis

- l’école Aristide Briand, à Charenton, dans le Val-de-Marne

- l’école Charles de Gaulle, à Mandres-les-Roses, dans le Val-de-Marne

- l’école Leonard de Vinci, à Nogent-sur-Marne, dans le Val-de-Marne

  • Une offre 100% satisfait

    Vous résiliez quand vous voulez et sans pénalités jusqu'au 4ème cours inclus

  • Une solution économique

    Pas de frais de dossier, pas de surtaxe géographique

  • Accès gratuit et illimité à la banque pédagogique en ligne

  • Webcam et casque offerts